Le Crédit agricole fauche les lanceurs d’alerte

scotch-sur-bouche

Ida de Chavagnac, ex-analyste dans les services de risques des salles des marchés du Crédit Agricole a envoyé (le 19/03/2015) une lettre ouverte au tout nouveau directeur général du groupe Crédit Agricole, Philippe Brassac.

Elle y dénonce les infractions à la réglementation bancaire, prises de risques inconsidérées et tentative de corruption dont elle a eu connaissance, avant d’être licenciée pour avoir tenté d’en avertir la hiérarchie.

Elle demande à Philippe Brassac d’affronter le problème et d’y apporter des « solutions efficaces et réparatrices » à défaut de mettre en péril ce « beau groupe bancaire » : « Ne laissez pas croire que le crédit agricole a perdu son bon sens et qu’il délaisse sa clientèle de particuliers pour se perdre dans les excès de la haute finance » écrit-t-elle. Ida de Chavagnac a participé au meeting de la Bourse du travail sur les lanceurs d’alerte, le 3 Mars dernier.

Voir la lettre d’Ida de Chavagnac et la campagne européenne sur le secret des affaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *