La FSPBA, la Fédération Finances, le Syndicat Banque de France écrivent au Président de la République

Woman putting envelope in mailbox

Courrier au Président de la République

A l’initiative de la FSPBA CGT,

La FSPBA CGT, Fédération des Finances CGT et le syndicat CGT Banque de France envoient conjointement un courrier adressé au Président de la République, concernant la possible nomination de Monsieur François Villeroy de Galhau, à la gouvernance de la Banque de France.

Monsieur le Président de la République
Palais de l’Elysée
55 faubourg St Honoré
75008 Paris

Montreuil, le 4 mai 2015.

Monsieur le Président de la République,

Plusieurs sources de presse concordantes se font l’écho de la nomination éventuelle de Monsieur François Villeroy de Galhau, Directeur général délégué de BNP Paribas, en tant que Gouverneur de la Banque de France, en remplacement de Monsieur Christian Noyer, dont le mandat arrive à son terme en octobre prochain.

Notre organisation n’a pas vocation à émettre le moindre avis sur les compétences de Monsieur Villeroy de Galhau. Ce que la CGT attend du gouverneur de la Banque de France, quelle que soit la personnalité choisie pour exercer cette responsabilité, c’est qu’il mette en oeuvre une conception du rôle de la banque centrale conçue comme un grand service public, dans le respect des droits et du statut de son personnel. Toutes les organisations syndicales de la Banque de France demandent qu’elle soit plus proche de ses usagers pour mieux répondre à leurs attentes.

C’est pourquoi nous ne pouvons pas croire que la Présidence de la Banque de France puisse être confiée à une personnalité qui ne soit pas totalement indépendante, et à fortiori du lobby puissant des banques de second rang.

En l’espèce, la nomination de Monsieur Villeroy de Galhau aux fonctions de Gouverneur de la Banque Centrale constituerait une forme caractérisée de conflit d’intérêts (la plus caractérisée qui soit), que nous désapprouvons vivement et contre laquelle nous nous élevons avec véhémence.

Les fonctions préalables de Directeur Général Délégué de BNP Paribas ne sont pas conciliables avec celles de Gouverneur de la Banque de France, une institution dont la principale force est… justement l’indépendance.

Nous vous exhortons à porter votre choix sur une personnalité pleinement en position d’assurer et de garantir l’indépendance de l’autorité monétaire et de supervision vis-à-vis des banques commerciales de notre système monétaire. Il en va du service de l’intérêt général, concept qui vous est cher comme il l’est à notre organisation.

Sachant pouvoir compter sur votre analyse objective, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre plus haute considération.

 

Valérie LEFEBVRE HAUSSMANN                   Patricia TEJAS                                         Fabienne ROUCHY
Secrétaire générale                                          Secrétaire générale                                 Secrétaire générale                     FSPBA CGT                                                     Fédération Finances CGT                       Syndicat CGT BDF

 

Télécharger le courrier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *