[CRÉDIT AGRICOLE GUADELOUPE] Soutien aux salariés et aux camarades en grève

img1_tract

Crédit Agricole Guadeloupe : 97% des salariés en grève depuis le 27 juin 2016

« Rétribution Globale »

L’accord national de rétribution globale inscrit que la réactualisation de la grille des salaires de base du Crédit Agricole sera financée par l’acceptation des salariés à abaisser d’autres compartiments de leur rémunération.
La Direction aurait pu organiser ce mode de gestion sans l’écrire et sans le faire signer. La volonté de placer les salariés dans le carcan de maitrise de masse salariale pourrait relever de la volonté de soumettre l’intérêt des salariés à celui de l’entreprise si les Caisses régionales, entreprises mutualistes, n’accumulaient pas par ailleurs des milliards de bénéfices . C’est donc pire que ça !

Négociation en Guadeloupe

Dans ce cadre exigu, la négociation en Guadeloupe aurait pu aboutir avec un transfert mesuré d’intéressement, de rémunération variable (REC) et même de reconnaissance de surplus de compétence (RCI) si difficile-ment gagné par les salariés.
Mais la Direction voulait, elle, supprimer la « prime de vie chère » (spécifique au DOM ) aux nouveaux entrants et pour parvenir à ses fins soumettait la signature du nouvelle accord d’intéressement à cette acceptation.

Télécharger le tract UNECCA CGT – juillet 2016 – Conflit en Guadeloupe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *