[NATIXIS] La CGT s’oppose aux délocalisations

Close-up Of Unemployed Businesspeople Carrying Cardboard Boxes

 

600 emplois d’informaticiens vont être délocalisés à Porto. De l’avis des experts du CHSCT et du CE, les risques encourus portent sur la qua­lité des services rendus par la Direc­tion des Systèmes d’Information, et sur les emplois de ses salariés en France. Une centaine d’emplois de gestionnaires de back office ont déjà été délocalisés à Alger.

Stop à la délocalisation !

Les milliards de dividendes per­mettent l’embauche sur les sites actuels, l’amélioration des condi­tions de travail et l’augmentation des salaires.

Signez tous la pétition intersyndi­cale « STOP ATLAS NATIXIS » sur change.org
www.change.org/p/stop-atlas-natixis

En savoir plus

natixis.reference-syndicale.fr/

logo_fedeaction7

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *